La charte des lieux d'accueil


Procédure de labellisation : Demande initiale

 

Le responsable du site formule par écrit, au Directeur de la CAF locale (qui centralise les dossiers), son intention de bénéficier de la labellisation " CAMP MARABOUT ".

Il y joint l’avis du Maire en cas d'implication de la collectivité locale, le dossier de présentation ainsi qu’une déclaration sur l’honneur où le responsable du site s’engage à honorer toutes les conditions réglementaires, notamment en matière de protection des mineurs, de sécurité, d’accessibilité, d’hygiène, d’environnement, d’occupation des sols, de santé animale.


Le dossier de présentation du site doit mettre en avant :

-          Les ressources et activités patrimoniales, historiques, culturelles, sportives et/ou environnementales d’une part, de son site et d’autre part, situées à proximité, tout en précisant par activité : le type de public, la tranche d’âge, les activités proposées, les objectifs éducatifs et pédagogiques, la période d’ouverture, les horaires et les tarifs.

-          L’implication de la structure accueillante dans la politique éducative et sociale locale : partenariat/échange avec des collectivités locales, associations locales, intervenants locaux…

-          Les modalités d’accueil des personnes handicapées

-          La prise en compte d’une démarche de développement durable : ce mode de développement vise à concilier simultanément croissance économique, équité sociale et préservation de l'environnement, dans un cadre de bonne gouvernance. Les trois piliers sont intégrés dans une approche de développement équilibré sur le long terme.

 

 

Le directeur de la Caf confie l’étude d’opportunité à la commission départementale composée du conseiller technique de la CAF référente en collaboration avec les services déconcentrés de l’Etat concernés notamment la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS).


La commission départementale de labellisation se rend sur site et détermine les capacités d’accueil avec ou sans recommandation sur des aménagements à envisager
pour une labellisation d’une durée de 3 ans.

 

La Caf locale transmettra l’avis des membres de la commission départementale à la Fédération Bretonne des Caf (FBCAF).


- Si tout est conforme,
la FBCAF adresse un courrier de labellisation avec la charte des lieux d’accueil camp marabout.

 

- Dans le cas d’un besoin d’aménagement pour mise en conformité notifié par la commission départementale, la copie du dossier et la demande de subvention envoyée à la Caf locale, parviennent à la Fédération Bretonne des CAF.

 

La Fédération Bretonne des CAF peut participer au financement des projets de création ou d'aménagement des lieux d'accueil camps Marabout.

 

Son taux d’intervention est fixée à :


-
40% TTC pour les associations et gestionnaires privés,


- 30 % HT pour les collectivités locales.

 

En cas d’avis favorable de son conseil d’administration, la Fédération Bretonne notifie la décision et envoie la convention financière pour signature. Son Conseil d’administration se réserve le droit de plafonner les aides, eu égard aux contraintes budgétaires.

 

 

- Après la réalisation des aménagements extérieurs, le responsable du site demande une programmation d’une visite de labellisation au membre de la commission départementale à l’origine de la préconisation ou transmet des photos des aménagements réalisés. Dans le cadre d’une acquisition de matériels, l’envoie des factures correspondantes à la Fédération bretonne des Caf justifiera la mise en conformité. Si tout est conforme, la FBCAF sur avis de la commission départementale adresse un courrier de labellisation avec la charte des lieux d’accueil camp marabout


 



Les séjours en Camp Marabout représentent un temps fort dans les projets pédagogiques. Au-delà de la découverte de soi et des autres; c'est aussi celle d'un nouvel environnement.